English | Contact | Presse
Accueil du site > Expositions > Les archives > Poupées de mode du Second Empire

 Poupées de mode du Second Empire

Exposition du 26 octobre 2013 au 1er février 2014

Conjointement à la réouverture de ses salles permanentes, l’équipe du Musée de la Poupée-Paris inaugure une exposition thématique exceptionnelle sur le thème des "Poupées de Mode du Second Empire".

Localisée dans les deux dernières salles du musée, cette exposition présente, en 24 vitrines, d’abord les différent types de poupées fabriqués durant le règne de Napoléon III, ensuite quelques poupées entourées de leur riche trousseau d’origine, enfin la célèbre poupée Chiffonnette et sa légendaire garde-robe réalisée, entièrement à la main, par la talentueuse spécialiste américaine Sylvia Mac Neil.

La fascination du public de nos jours pour la Mode du Second Empire est croissante et découle de l’appréciation du raffinement inouï dont a fait preuve cette génération, aussi bien dans la création de vêtements à taille humaine que dans la conception de modèles miniaturisés pour les poupées des enfants privilégiés de ce temps.

Les poupées sélectionnées pour cette exposition étaient destinées au jeu des enfants les plus aisés, élevés dans l’appréciation des jouets de bon goût et d’exquise facture. Or, ces poupées ne sont pas uniquement le fruit d’une société de consommation effrénée. Au contraire, elles démontrent à quel point des jouets d’enfant étaient utilisés comme prétexte pour transmettre des valeurs morales et esthétiques ainsi que la maîtrise de l’art de la couture et de la broderie.

JPEG - 64.4 ko
JPEG - 85.9 ko
JPEG - 132.3 ko
Violette, parisienne, vers 1865



A travers le jeu de la poupée, l’enfant du Second Empire apprenait, en effet, à coudre, à prendre soin du trousseau de sa poupée, à s’en servir de façon appropriée par le choix de tenues adaptées à chaque situation de la vie. C’est ce qui explique que dans la garde-robe d’une même poupée on puisse trouver aussi bien des vêtements de bébé (robe de baptême, couches, bavoirs, etc.), que des toilettes aux proportions d’une jeune enfant (robes de promenade, tabliers jardiniers, costumes pour les bains de mer etc.), ou des tenues adaptée à l’âge adulte (ensembles de visite, robe de bal, robe de mariée, costume de deuil etc.).

JPEG - 62.4 ko

Les Petites Filles Modèles de cette génération apprenaient donc à coudre pour leur poupée en utilisant les patrons qui paraissaient dans les revues enfantines de l’époque, comme La Poupée Modèle, et en utilisant les chutes de tissus de leurs propres vêtements, éternel jeu de reflets entre l’enfant et sa poupée. Mais elles pouvaient aussi recevoir en cadeau des accessoires, des compléments vestimentaires et autres délicieuses babioles en provenance des très nombreuses boutiques de modes pour poupées actives dans le Paris de Napoléon III. Les plus fortunées ou les plus chanceuses d’entre elles, enfin, recevaient carrément une poupée tout habillée par une grande maison de couture, comme celle de Worth, avec un trousseau complet qui venait couronner le rêve de toute petite fille, tout en lui offrant le moyen d’afficher son statut social. 

JPEG - 68.7 ko
JPEG - 70.5 ko
JPEG - 66 ko


JPEG - 67.5 ko
Poupée Bru, trousseau d’origine Worth, vers 1869-1870


Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les dites "Poupées de Mode" du Second Empire n’étaient pas des mannequins servant à divulguer les créations de telle ou telle maison de couture. Cela avait existé sous l’Ancien Régime avec les dites "Pandores". Désormais, sous Napoléon III, on diffusait les magazines de mode, alors que les poupées, aussi luxueuses et raffinées fussent elles, se destinaient au jeu des enfants et jouaient le rôle essentiel d’éducatrices aux arcanes de la Mode.

Le plat de résistance de cette exposition consiste en une extraordinaire poupée de marque Huret pour laquelle Sylvia Mac Neil a confectionné, depuis une vingtaine d’années, une garde-robe devenue légendaire.

JPEG - 47.9 ko
JPEG - 40.3 ko
JPEG - 51.7 ko
Chiffonnette, poupée Huret habillée par Sylvia Mac Neil, vers 1860

Plus de 200 éléments la composent aujourd’hui. Madame Mac Neil, déjà bien connue dans le monde des amateurs de poupées pour son premier livre The Paris Collection, édité en 1992, récidive cette année avec la parution de The Enchanting Trousseau of Chiffonnette, qui présente les très nombreuses toilettes dans le style Napoléon III qu’elle a confectionnées spécialement pour cette poupée. Des dessous aux accessoires, des ensembles d’été aux tenues d’hiver, des chapeaux aux manchons, des éventails aux chaussures, tout y est ! La garde-robe idéale pour une poupée « de condition » sous le Second Empire. Témoignage d’un style, d’abord, mais aussi transmission d’une philosophie de collection, le nouveau livre de Sylvia Mac Neil s’annonce comme un ouvrage de référence dans le domaine. Par sa recherche très approfondie, par sa maîtrise de l’art de la couture, par son choix rigoureux des matériaux, par la qualité de ses photos, Madame Mac Neil s’érige en modèle pour tout amateur de poupées de cette époque. Son livre et l’exposition qui s’y rapporte montrent une autre façon de collectionner les parisiennes Napoléon III, une façon plus active, plus créative, plus récréative. Elle consiste à étudier les garde-robes authentiques, d’abord, et à s’en inspirer dans la confection, dans les règles de l’art, d’un trousseau de style pour poupée ancienne.


The Enchanting Trousseau of Chiffonnette par Sylvia Mac Neil (édition en anglais)

JPEG - 16.6 ko

En vente exclusive à la boutique du Musée de la Poupée dès le 26 octobre 2013. https://boutique.museedelapoupeepar…


Animations adultes

Des animations en rapport avec les collections sont proposées pour les adultes :
- Séminaires sur les poupées
- Visites guidées de l’exposition
- Atelier de confection d’un chapeau pour parisienne par Sylvia Mac Neil


Animations enfants

Des animations sont proposées toute l’année pour les enfants :
- Ateliers créatifs
- Goûters d’anniversaire au musée



Les archives Le Pari des Poupées Stars d’Hollywood en poupées Héros de l’ORTF - la télévision française en jouets des années ’60 aux années ’80 Bécassine dévoile les Trésors de Loulotte Minuscules, l’univers ludique des poupées de poche Boules à neige Barbie Rétro Chic Poupées de mode du Second Empire ETHNIES, Poupées, reflets des Peuples Baby-boom la suite, poupées françaises 1960-1979 Poupées ’Made in Italy’, 1880-1979 Jouets de garçons Images exquises Barbie® et Ken® jouent les stars de tous les temps Ken®, 50 ans d’un modèle masculin Baby-boom poupées françaises, 1946-1959 Les poupées Le Minor Le retour du Père Noël Nouvelles icônes, des poupées Pandores aux Sybarites Maisons de poupées, l’art de la miniature Rêve ta vie avec Barbie Par amour pour les poupées Poupées et jouets : l’éveil des 5 sens Les poupées des Petites Filles Modèles Les mille et une vies de Barbie Quel spectacle ! les arts du spectacle en poupées et jouets L’Europe des 25 en poupées régionales et folkloriques Boules de poils, le meilleur de la peluche française, 1876-2006 Dodo l’enfant do : poupons et baigneurs, 1855-2005 Arts ménagers pour poupées : la vie quotidienne en miniature Les poupées de La Semaine de Suzette fêtent leurs 100 ans Les poupées Raynal : 50 ans de luxe pour petites filles Barbie raconte 5000 ans d’histoire du costume Tendres doudous : poupées et animaux en tissu Personnages de contes : hommage à la création Poupees de poche : de Mignonnette à Polly Pocket

MUSÉE DE LA POUPÉE

IMPASSE BERTHAUD
75003 PARIS
Rambuteau

courrier : 28 rue Beaubourg

01 42 72 73 11

Plan d'accès
Horaires

Musée & Boutique

mardi > samedi : 13h > 18h
fermé, dimanche, lundi et jours fériés

Tarifs

Adulte : 8 €
Etudiant (12-25 ans) : 6 €
Chômeur : 6 €
Senior (+de 65 ans) : 6 €
Enfant (3-11 ans) : 4 €
Handicapé : 4 €


Contactez-nous




f t G izi
+ : Contact | Presse | Liens | Plan du site |
© MUSÉE DE LA POUPÉE IMPASSE BERTHAUD 75003 PARIS Rambuteau courrier : 28 rue Beaubourg 01 42 72 73 11

Mentions légales G izi